L’hydroélectricité veut monter à bord de la transition énergétique

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email

Première énergie renouvelable française par le volume (25,5 GW) et la chronologie, l’hydroélectricité ne veut pas devenir le parent pauvre de la transition énergétique. D’où les propositions émises aujourd’hui sous la forme d’un Livre blanc (ci-dessous) par ses représentants professionnels, l’Union française de l’électricité (UFE), le Syndicat des énergies renouvelables (SER) et le syndicat spécialisé France Hydro Electricité.

Tarifs faibles, taxes fortes 

En cause, les deux freins au développement de la filière que seraient les contradictions de la réglementation et l’effet de ciseau entre ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.