A Dubaï, EDF décroche un contrat d’ingénierie de pompage-turbinage

Print Friendly, PDF & Email
Réservoir de Hatta, dans l’émirat de Dubaï, à une centaine de kilomètre de la ville de Dubaï, aux Emirats arabes unis. (Crédit : Axilera)

L’Autorité de l’électricité et de l’eau de Dubaï (Dewa) a tranché… Elle octroie à EDF un important contrat d’ingénierie à Hatta, dans l’émirat de Dubaï, aux Emirats arabes unis. Son objet : la conception d’une station de stockage d’énergie par pompage hydraulique (Step) et la réalisation des études nécessaires (géologique, hydro-géologique, excavations profondes…). L’énergéticien tricolore sera aussi chargé de l’appel d’offres relatif à l’équipement, de la supervision des travaux ou encore des tests in-situ.

Une des rares réserves d’eau

Ce marché de 14 M€ pour EDF prévoit une station d’une capacité de 250 MW, pour un investissement total de 461 M€. Pour construire la station de stockage, la Dewa va créer un réservoir de 880 millions de gallions (3 milliards de litres). Ce dernier sera construit 300 mètres plus haut, dans les montagnes qui encerclent l’actuelle retenue d’eau douce de Hatta, l’une des rares des Emirats arabes unis. La durée de vie de cette future station s’élève à au moins 60 ans, selon la Dewa.

Le promoteur explique le fonctionnement de la future station dans un communiqué : « Durant les heures creuses, des turbines utilisant de l’énergie solaire propre et peu chère pomperont de l’eau du barrage inférieur jusqu’au réservoir supérieur. Durant les pics, quand les coûts de production sont élevés, les turbines actionnées par le débit de la chute d’eau depuis le réservoir supérieur seront utilisées pour produire de l’électricité et seront raccordées au réseau Dewa ».

Les Step en bref : les stations de transfert d’énergie par pompage sont des installations hydroélectriques composées de deux réservoirs, situés à des altitudes différentes. L’eau du réservoir inférieur est acheminée vers le réservoir supérieur lorsque la demande est faible ou le coût du kWh peu élevé. Quand la demande est forte ou le prix du kWh élevé, les Step restituent de l’électricité au réseau en turbinant l’eau du réservoir supérieur, ensuite recueillie dans le réservoir inférieur. La puissance des Step dépend de la hauteur de la chute d’eau entre les deux bassins et du débit. Ce type de stations de transfert d’énergie par pompage peut être utilisé pour faciliter l’intégration des EnR intermittentes sur le réseau.
[/am4show]