Mécénat humanitaire : une alliance pour soutenir des microprojets

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Synergie Solaire)

C’est un rapprochement à saluer : Synergie Solaire et l’Agence des microprojets (AMP) ont décidé d’unir leurs forces pour encourager des micro-projets humanitaires utilisant les énergies propres comme moyen de développement et d’amélioration des conditions de vie des populations vulnérables des pays du Sud.

Deux acteurs très engagés

Ces deux acteurs sont actifs chacun de leur côté. Créé en 2010, Synergie Solaire est un fonds de dotation qui a pour objet le développement de solutions d’accès aux EnR pour les populations pauvres dans le monde, qui ne peuvent pas satisfaire à leurs besoins vitaux (eau, alimentation, éducation…) faute d’accès à l’électricité. Grâce au soutien de 162 entreprises partenaires, Synergie Solaire met à disposition des ONG des moyens humains, financiers et techniques pour réaliser leurs projets. Le fonds a accompagné 20 ONG et permis de concrétiser 35 projets humanitaires.

De son côté, l’AMP est un programme lancé dans le cadre de l’ONG La Guilde, créée en 1967. Depuis 2013, avec le soutien de l’Agence Française de Développement, l’AMP finance une centaine de microprojets de solidarité internationale par an, allouant entre 2 000 à 15 000 euros par projet. En 2015 et 2016, l’agence s’est appuyée sur des entreprises privées des EnR pour organiser deux sessions de dotation et récompenser des microprojets utilisant les énergies propres comme moyen de développement et d’amélioration des conditions de vie des populations vulnérables des pays du Sud.

Nouvel appel à projets EnR

Aujourd’hui, ces deux acteurs ont décidé d’unir leurs forces dans le cadre de l’appel à projets EnR 2017. « Il nous semblait évident de combiner nos actions respectives afin de fédérer l’ensemble de la filière EnR française autour d’initiatives locales qui s’appuient sur toutes les énergies renouvelables pour résoudre des problématiques d’accès à l’électricité dans certaines régions isolées du monde », indiquent Hélène Demaegdt, présidente de Synergie Solaire, et Damien Ricordeau, président du Jury de sélection des projets au sein de l’AMP, dans un communiqué commun.

La session de dotation sera ouverte du 1er mai au 31 août 2017 à tous les projets portant sur le thème des « énergies renouvelables pour le développement des pays du Sud ». Pour être éligibles, les projets devront être portés par une association française de plus de deux ans et de moins de 250 000 euros de budget annuel et intervenir, en collaboration avec une association locale, dans un pays en voie de développement. Après instruction des dossiers, un jury d’experts sélectionnera les projets lauréats qui recevront une dotation pouvant aller jusqu’à 15 000 euros.

Outre l’AMP et Synergie Solaire, le Syndicat des énergies renouvelables et Enerplan sont partenaires de cette initiative.