Rénovation énergétique : Travauxlib veut faciliter les travaux des particuliers

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Travauxlib)

Depuis mai 2016, les travaux d’isolation sont obligatoires lorsque des travaux lourds sont menés dans les immeubles d’habitation. Cette mesure dite d’« embarquement de la performance énergétique » sera-t-elle suffisante pour atteindre l’objectif annuel de 500 000 logements rénovés thermiquement chaque année, sachant que le rythme était de 288 000 en 2014 ? Ce qui est sûr, c’est que l’idée est frappée au coin du bon sens. « La rénovation énergétique des habitations représente 30% de notre activité globale et n’est jamais menée seule, mais toujours incluse dans un bouquet de travaux », indique Mathieu Burin, cofondateur de la plateforme Travauxlib.

« Un chantier sur deux se passe mal »

Pour cet ingénieur issu de Bouygues Construction, il faut d’abord faciliter au maximum les travaux tout courts pour espérer doper le rythme de la rénovation énergétique. C’est l’esprit même de sa start up, créée en septembre 2015 et dans laquelle Xavier Niel (Free) et le fonds d’investissement Breega ...

viennent d’investir une somme qui n’est pas encore divulguée. L’idée, assez classique mais en fait peu mise en pratique car complexe, consiste à « se charger de tout » pour le compte des particuliers. Et à faire mentir les statistiques : « selon les chiffres de la Fédération française du bâtiment elle-même, un chantier sur deux se passe mal, rappelle Mathieu Burin. Pour notre part, nous gérons de A à Z la relation entre le particulier et les professionnels en veillant à ce que tout se passe bien, justement ». En décembre dernier, une enquête de l’association UFC-Que Choisir sonnait l’alarme sur la performance des travaux énergétiques.

Rémunérée par une commission de 4% à 12 % du montant du chantier, la prestation de la plateforme part du classique devis en ligne, va jusqu’au procès-verbal de bon achèvement en passant par la sélection des entrepreneurs (lire encadré), le suivi (bientôt en ligne) des travaux et le respect du budget. Un business model qui n’est pas sans évoquer celui de l’entreprise nantaise EP, avec sa plateforme izigloo.

Vérifier les références clients
Un millier d’artisans et entreprises de travaux sont inscrits sur cette plateforme mais seulement une cinquantaine sont labellisés. Travauxlib veut en effet échapper à tout prix à l’appellation « site de devis » et mène l’enquête sur ces artisans sélectionnés. Parmi les critères : assurances à jour, examen du bilan et surtout 5 références clients que Travauxlib dit vérifier et appeler systématiquement.

Déploiement en France

« Un contrat tripartite est signé par le client, l’entrepreneur et nous. Nous jouons le rôle de tiers de confiance », explique ce professionnel. Sa société se charge notamment de rassembler les documents nécessaires à l’obtention des aides (crédit d’impôt, Eco-PTZ, Anah…) mais pas de la recherche du financement, ce qui est le point fort d’autres plateformes comme celle de Cozynergy. « En revanche, on veut être capables de calculer ces aides de façon précise et automatisée », annonce Mathieu Burin.

Présente en région parisienne pour l’instant, la start-up compte s’implanter rapidement dans les métropoles de l’Hexagone. Les chantiers gérés en 2016 vont de 10 000 à 300 000 euros, ce qui semble indiquer un positionnement quand même assez « haut de gamme » pour le moment.