Efficacité énergétique : la diversification d’Eqinov attire un gros fonds d’entrepreneurs

Print Friendly, PDF & Email
Le fonctionnement de la solution Eqinov. (Crédit : Eqinov)

L’itinéraire et les ambitions d’Eqinov viennent de séduire Newfund. Ce fonds parisien alimenté par des chefs d’entreprise (200 M€ investis) mise 1,5 M€ dans la jeune société. Détenue par ses deux cofondateurs Natacha Hakwik et Sylvain Lagarde, Eqinov ouvre pour la première fois son capital. Newfund, accompagné par plusieurs investisseurs restés secrets, prend une participation minoritaire.

De plus en plus de maillons

Depuis 2011, année de sa création, le parcours d’Eqinov se caractérise par une diversification à partir des Certificats d’économies d’énergie. Leur valorisation continue certes à représenter une proportion majoritaire du chiffre d’affaires de l’entreprise (7 M€, 20 collaborateurs). Mais celle-ci parvient à assembler une chaîne d’activités complémentaires. « Début 2015, nous sommes passés au conseil en performance énergétique et à l’ingénierie. L’année dernière, nous avons lancé l’effacement et la flexibilité des consommations et créé un centre de commande à cette fin, baptisé Dreams. Cette année, nous avançons sur ...

la maîtrise d’ouvrage pour le compte des industriels et une offre totalement intégrée de financement », récapitule Sylvain Lagarde. Qui précise que « parmi (ses) activités, la flexibilité est la plus innovante et la plus porteuse de croissance à moyen terme ». Ces maillons de la chaîne Eqinov ont en commun les économies d’énergie dans l’industrie, le tertiaire et les collectivités locales, pour l’essentiel. Selon Sylvain Lagarde, sa société serait le seul opérateur global sur le secteur.

Quinze embauches à prévoir

A quoi vont servir les fonds levés ? A recruter 15 personnes pour renforcer les différents maillons, justement. En commençant par muscler l’approche commerciale client, de manière à valoriser le bouquet de prestations que la société a constitué. Ensuite, celle-ci veut consolider sa plateforme Dreams, pour profiter au mieux du potentiel de la flexibilité réseau. « Les besoins d’équilibre du réseau électrique vont être majeurs, on le voit déjà à travers les initiatives et demandes de RTE en la matière », indique le cofondateur. Dreams vise aussi à aider les fournisseurs d’électricité à gérer leurs nouvelles obligations de capacité lors des pointes de consommation. Un sujet que les deux dirigeants d’Eqinov, qui ont travaillé un temps chez Direct Energie, connaissent bien.

Un fonds infra bientôt partenaire

Et pour finir de compléter sa palette de services énergétiques, la jeune entreprise travaille en ce moment sur la maîtrise d’ouvrage et le financement de travaux. Ce qui consiste à se charger de tout pour le compte des industriels ou des propriétaires et exploitants de bâtiments. Le dispositif devrait être prêt d’ici la fin de l’année. Le nom du partenaire « tiers financeur » n’est pas dévoilé mais déjà choisi. Ce ne sera pas une banque mais un important fonds d’investissement spécialiste des infrastructures. Une petite conjecture ? La nouvelle stratégie de Meridiam correspond assez bien au profil, mais d’autres fonds comme Infravia Capital ont aussi révélé ces derniers temps un intérêt pour l’efficacité énergétique, via le rachat de sociétés il est vrai. Ce à quoi Eqinov n’est pas du tout candidat.

Le fonds Newfund est déjà présent dans l’efficacité énergétique et les cleantech. Il a par exemple investi dans Finaho qui fait de la location financière et applique le principe aux LEDs, aux condensateurs électriques. Newfund figure au capital de la start-up charentaise Brazeco, qui commercialise des matériaux de chauffage écologiques via Internet. Il a investi aussi dans le constructeur de studios de jardins écologiques GreenKub.