Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

 

Vendredi 10 mars 2017

Trois entreprises françaises ont été récompensées le 9 mars dans le cadre des prix du Club Cleantech AFIC et EY : eLichens a reçu le prix du meilleur premier tour, Carbios le prix du meilleur partenariat PME/grand groupe pour une opération réalisée avec Limagrain Céréales Ingrédients et Enertime le prix de la meilleure sortie pour son IPO.

Le parc éolien offshore allemand de Butendiek (288 MW) vient d’être refinancé par ses actionnaires (dont WPD Offshore, le fonds Marguerite, la Caisse des dépôts…) qui ont levé 950 M€ en dette senior auprès de banques allemandes et internationales et de la Banque européenne d’investissement.

Jeudi 9 mars 2017

Kerlink, équipementier de réseaux pour l’Internet des objets, envisage de lancer une nouvelle augmentation de capital de 15 M€ au deuxième trimestre 2017. La jeune société bretonne s’est introduite en Bourse en mai 2016, collectant alors 10,2 M€. Elle vise un chiffre d’affaires de 70 M€ en 2020, contre 14,1 M€ en 2016. 

Le développeur et exploitant Technique Solaire, spécialisé dans le photovoltaïque et la méthanisation, vient de boucler le refinancement d’une partie de son parc. Cette opération d’un montant de 15 M€ concerne des centrales sur toiture en Poitou-Charentes (7 MW, sur un parc total de 35 MW). Elle a été menée auprès d’Unifergie (Crédit Agricole) et Bpifrance, avec les conseils du cabinet Finergreen.

Le fabricant allemand d’éoliennes Senvion réfute les rumeurs de délocalisation de ses usines de production de turbines de Trampe et Husum (Allemagne), relayées dans la presse spécialisée suite à des déclarations d’un syndicaliste allemand.

Mercredi 8 mars 2017

L’Allemagne a officiellement lancé son appel d’offres éolien terrestre de 800 MW. Le prix visé est de 70€/MWh, selon le site d’informations Renewables Now. Les candidats ont jusqu’en mai pour soumettre leurs offres.

L’Initiative africaine pour les énergies renouvelables a sélectionné 19 projets, début mars, qui représentent un investissement total de 4,8 Mds€. Cette initiative lancée en marge de la Cop21 vise à développer 10 GW d’énergie propre en Afrique d’ici à 2020 et 300 GW d’ici à 2030. Selon le site Jeune Afrique, parmi les 19 projets figurent des centrales solaires au Niger (Agadez,13 MW, et Gourou Banda, 30 MW) et au Bénin (Onigbolo, 25 MW) ou encore un programme de micro-hydroélectricité rurale en Guinée (10 MW).

EDF Energies Nouvelles a émis un appel d’offres pour une étude géotechnique et services associés pour son projet de parc éolien offshore flottant Provence Grand Large (24MW). La ferme a remporté en novembre 2016 l’appel à projets « fermes pilotes d’éoliennes flottantes », lancé par l’Ademe en août 2015.

SolarWorld vend une part de ses projets d’extraction de Lithium à Zinwald (Saxe) en Allemagne à la société Bacanora Minerals Ltd, avec la possibilité pour celle-ci d’acquérir les parts restantes. Le fabricant de panneaux solaires, qui étudiait l’extraction de Lithium depuis 2011 dans la région, va se concentrer sur son cœur de métier.

Mardi 7 mars 2017

EDF vient d’annoncer le lancement d’une augmentation de capital de 4 Mds€, dont 3 Mds€ qui seront souscrits par l’Etat, actionnaire à 85,6%. Le droit préférentiel de souscription des actionnaires est maintenu (6,35 € par action, soit -34,5% par rapport au prix de clôture du 6 mars). La négociation des droits préférentiels se déroulera du 8 au 17 mars et la souscription, du 10 au 21 mars. Une partie des fonds servira à développer les renouvelables mais aucun montant n’a encore été officiellement fléché.

EDF et sa filiale Dalkia créent une joint-venture au Royaume-Uni. Baptisée EDF Energy Services, elle sera spécialisée dans les services énergétiques.

Lundi 6 mars 2017

EDPR, filiale renouvelable du géant Energias de Portugal (EDP), va vendre 49% d’un portefeuille éolien portugais (422 MW) à une filiale du groupe China Three Gorges (CTG), ACE Investment Fund II. Cette opération de 242 M€ est l’une des conséquences du rachat en 2011 de 21,35% du capital d’EDP par CTG.

La décision du gouvernement britannique de vendre la Green Investment Bank au groupe australien Macquarie est attaquée en justice par un soumissionnaire éconduit, le fonds Sustainable Development Capital, basé à Londres.

La Banque mondiale va garantir pour 480 M$ (453 M€) 12 projets éoliens (721 MW) et 10 projets solaires (306 MW) en Argentine, lauréats des deux appels d’offres initiaux du programme RenovAr renewable energy.