Dette éolienne : Vent de Colère conteste le montant de 47 M€

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Conseil d’Etat)

La fédération d’associations hostiles aux éoliennes Vent de Colère estime largement insuffisant le montant de 47 M€ versé par les producteurs éoliens au titre des intérêts sur les aides d’Etat perçues entre novembre 2008 et mars 2014. Une position repérée le 2 février par notre confrère Actu-Environnement. « Dans sa lettre adressée au Conseil d’Etat, le ministère de l’Environnement a livré seulement ce chiffre global et des listes de noms (de développeurs éoliens, NDLR), mais il n’y a aucun moyen de faire des rapprochements, de savoir qui a payé quoi et si le calcul est plausible », indique Daniel Steinbach, président de Vent de Colère. Cette fédération précise avoir demandé par courrier au Conseil d’Etat d’aider à l’exécution complète de la sentence.

Normes comptables européennes

Ces 47 M€ correspondraient à l’évaluation des intérêts qu’auraient payés les développeurs éoliens s’ils avaient dû emprunter les sommes correspondant aux aides entre 2008 et 2014 (lire encadré ci-dessous). Ces aides s’élèveraient à 2,5 Mds€ sur la période. Selon le Syndicat des énergies renouvelables (SER), autour de 700 ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.