Vattenfall signe un nouveau record à la baisse dans l’éolien en mer

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Vattenfall)
(Crédit : Vattenfall)

C’est un nouveau prix plancher pour l’éolien offshore : Vattenfall a remporté, en fin de semaine dernière, les enchères pour le projet de Kriegers Flak (600 MW), au large du Danemark, en proposant un tarif de 49,90€/MWh. Le coût du raccordement sera couvert par l’opérateur danois Energinet.dk et n’est donc pas intégré dans ce tarif.

L’énergéticien suédois ...

s’était déjà distingué en septembre dernier en gagnant un appel d’offres pour développer deux parcs éoliens en mer (350 MW au total) dans une zone proche des côtes danoises, à un prix de 64€/MWh. Ce projet est en attente de validation par le Parlement danois, qui menace de l’annuler en raison de sa trop grande proximité de la côte.

En juillet dernier, c’est Dong qui avait crevé le plancher à 72,70€/MWh (hors raccordement) sur 15 ans pour la construction et l’exploitation de deux parcs de 350 MW chacun, Borssele 1 et 2, au large des Pays-Bas.

Entre 1,1 et 1,3 Md€ d’investissement

Vattenfall a prévu d’investir entre 1,1 et 1,3 Md€ dans la construction de Kriegers Flak, en mer Baltique, qui sera le plus grand parc en mer du Danemark et alimentera en énergie renouvelable quelque 600 000 foyers. Le projet est cependant encore conditionné au feu vert du Parlement danois, qui doit se prononcer sur le volet financement d’ici au 1er avril 2017.

La spectaculaire baisse des prix dans l’éolien en mer depuis quelques mois est liée à la maturité croissante de cette énergie, qui permet notamment d’optimiser les coûts de construction, et à une diminution du prix des équipements selon Vattenfall. Mais certains experts ne cachent pas leur scepticisme devant une chute aussi rapide, se demandant comment les énergéticiens vont réussir à tenir leurs coûts.