EnR : regain d’intérêt pour l’Italie et le Portugal

Print Friendly, PDF & Email

Eolien Italie

Le soleil et le vent méridionaux vont-ils de nouveau attirer les investisseurs ? Marqués par l’incertitude réglementaire et en particulier les baisses rétroactives des tarifs d’achat en Espagne et en Italie, les pays du Sud de l’Europe ont mauvaise réputation chez les investisseurs en énergies renouvelables (EnR). Mais les choses peuvent changer. En Italie en particulier, qui bénéficie d’un nouveau mécanisme de soutien. « Nous sommes présents en Italie et au Portugal, à hauteur de plusieurs dizaine de millions d’euros investis, témoignait Nicolas Rochon, président de la société de gestion RGreen, lors d’un débat organisé par le cabinet de conseil GreenCape Finance à la Fondation Mona Bismarck à Paris, le 31 mai. L’Italie a été abandonnée pendant quatre ans, suite à la baisse des tarifs d’achat. Mais les nouvelles conditions proposées, par exemple dans l’appel d’offres éolien de cet été, nous paraissent « jouables » ». Elles ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.