Nordex acquiert Acciona pour 785 M€

Print Friendly, PDF & Email
windkraft
(Crédit : Flickr / M. Abbeglen)

Sur un marché éolien en plein essor, le turbinier allemand Nordex (1,7 Md€ de chiffre d’affaires en 2014, 2,2 Mds€ prévus en 2015) passe à l’offensive : il a annoncé le rachat de la branche éolienne du conglomérat espagnol Acciona pour 785 M€, payés en cash et en actions.

Acciona recevra 366,4 M€ en cash et 16,1 millions d’actions de Nordex d’une valeur unitaire de 26 euros (soit 419 M€). Il va aussi racheter pour 335 M€ d’actions Nordex à Skion-Momentum, véhicule d’investissement de la famille Quandt et jusqu’à présent principal actionnaire du turbinier allemand. A l’issue de l’opération, qui devrait être finalisée début 2016, Acciona deviendra le principal actionnaire de Nordex, avec 29,9% du capital. L’espagnol ne pourra pas augmenter sa participation pendant une période de trois ans. La participation de Skion-Momentum descendra à 5,7%.

Des groupes complémentaires

L’opération fait sens car les deux entreprises sont assez complémentaires. D’abord, sur le plan géographique, Nordex étant solidement implantée en Europe alors qu’Acciona Windpower est surtout présente sur le continent américain et les marchés émergents, avec des usines en Espagne, au Brésil, aux Etats-Unis et une en construction en Inde. Ensuite, sur les marchés visés : Nordex cible surtout les projets complexes avec des contraintes techniques fortes, alors que son nouveau partenaire s’adresse essentiellement aux grands parcs éoliens, sans difficultés particulières, qui ont surtout besoin de turbines robustes.

Le carnet de commandes combiné des deux futurs associés atteint 2,8 GW

Créé en 1985, Nordex est l’un des pionniers de l’éolien terrestre, mais il ne fait pas partie du Top 5 mondial, dominé par le danois Vestas devant l’allemand Siemens en 2015 (lire ci-dessous). Basé à Hambourg, le groupe est coté à la Bourse de Francfort. Les marchés financiers ont bien accueilli le rapprochement avec Acciona et le titre Nordex gagne 6,8% ce lundi en milieu d’après-midi. De son côté, Acciona grimpe de plus de 9% à la Bourse de Madrid.

Repère : « Eolien 2014 : Vestas en tête, mais Siemens grimpe » – Mars 2015
Article précédent« La question climatique, une opportunité pour les entrepreneurs »
Article suivantUn portefeuille actions bas carbone, c’est possible