Enel Green Power veut se renforcer au Maroc

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Flickr/ Martin Alvarez Espinar)
(Crédit : Flickr/ Martin Alvarez Espinar)

Enel Green Power (EGP) part à la conquête du marché marocain. La filiale « renouvelables » de l’énergéticien italien Enel, qui peut compter depuis mai 2015 sur un bureau à Casablanca, dévoile des ambitions fortes sur le marché marocain du solaire et de l’éolien.

RepèrePour l’italien Enel, les renouvelables comme axe de redressement – Mars 2015

Plan stratégique

« Nous visons la croissance, en installant ...

 des mégawatts et en contribuant à la réalisation des ambitieux objectifs énergétiques du pays », a déclaré M. Venturini, PDG d’EGP, lors du forum Italy and Morocco : Prospects and Opportunities for a New Economic Partnership, qui s’est déroulé à Rabat, le 16 septembre.

« Le Maroc est l’un des pays d’Afrique du Nord visés par Enel Green Power pour son développement futur, ce que met en exergue le plan stratégique 2015-2019 d’Enel », explique EGP. La stratégie de croissance de la filiale comprend ainsi la participation à des appels d’offres organisés par les autorités marocaines, telles que l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (Onee).

Candidater aux appels d’offres

L’entreprise a ainsi été retenue en 2012 pour participer à l’appel d’offres éolien de 850 MW lancé par l’Onee. Pour ce projet portant sur un investissement global de 1 milliard d’euros, elle a rejoint, aux côtés de l’émirati Taqa et de l’allemand Siemens, un consortium mené par Nareva, filiale de la Société nationale d’investissement (SNI), holding financière marocaine. Il affronte d’autres consortiums européens tels que EDF EN/Alstom, Engie/Vestas ou encore Acwa Power (Arabie Saoudite)/Gamesa.

Cet appel d’offres s’inscrit dans le cadre du « Programme intégré de l’Energie Eolienne 1000 MW » de l’Onee. Un programme ambitieux qui comprend six parcs éoliens à mettre en service d’ici 2020 : Taza (150 MW, remportés par EDF EN), Tanger (150 MW),Laâyoune (300 MW), Essaouira (200 MW), Boujdour (100 MW)  et Midelt (100 MW)

Enel Green Power vise également le solaire, notamment via les appels d’offres de l’Agence marocaine pour l’énergie solaire (Masen). La réalisation du « Plan solaire » marocain, confiée à l’Agence, est prévue sur six sites : Ouarzazate, Sebkha Tah, Foum El Oued, Boujdour, Midelt et Tata.

Repère : Le Maroc fait le point sur son plan solaire – Mars 2014

Sortir des pays matures

Le  Maroc figure ainsi en bonne place parmi les marchés émergents convoités par Enel Green Power, l’entreprise se détachant dans le même temps des marchés matures. En décembre , elle a revendu sa filiale française à Boralex pour 280 millions d’euros. Plus récemment, elle a annoncé la cession de Finerge, sa filiale EnR portugaise, pour un montant de 900 millions d’euros.