Un spécialiste de l’énergie durable à la présidence de l’IFPEN

Print Friendly, PDF & Email
Didier Houssin (crédit : AIE)
Didier Houssin (crédit : AIE)

Didier Houssin, directeur des politiques et des technologies de l’énergie durable à l’Agence internationale de l’énergie (AIE), va succéder à Olivier Appert à la présidence de l’Institut français du pétrole et des Energies nouvelles (IFPEN). Il a été nommé membre du conseil d’administration par un arrêté publié le 5 avril au Journal officiel et sa nomination à la présidence devrait être officialisée en Conseil des ministres demain.

Ce diplômé de l’IEP Paris et de l’Ena (promotion Solidarité) a débuté sa carrière dans le groupe Total comme conseiller aux affaires européennes, de 1987 à 1990. Il intègre ensuite le ministère de l’Industrie pour s’occuper des affaires économiques et financières, puis est nommé en 1998 directeur des matières premières et des hydrocarbures. En 2001, il devient directeur des ressources énergétiques et minérales au ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie.

En 2004, Didier Houssin est promu directeur général délégué du BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières) jusqu’en 2007, année où il rejoint l’Agence internationale de l’énergie au poste de directeur des marchés et de la sécurité énergétique. A partir de 2012, il y dirige les politiques et technologies de l’énergie durable.

Olivier Appert présidait l’IFPEN depuis 2003. Sous son mandat, l’institut a été transformé en 2010 en établissement public avec un périmètre élargi au développement des technologies et matériaux du futur dans les secteurs de l’énergie, du transport et de l’environnement.

L’IFPEN investit dans les cleantech via les fonds de Demeter Partners et a récemment pris une participation en direct au capital de la start-up EasyLi, spécialisée dans les batteries et systèmes de stockage d’énergie électrique.