Les ENR emportées dans la grande restructuration d’Areva

Print Friendly, PDF & Email

Le géant du nucléaire a présenté ce mercredi un plan de compétitivité assez flou pour essayer de rattraper une perte de 4,9 milliards d’euros en 2014, pour un chiffre d’affaires en baisse de 7%, à 8,3 milliards d’euros. Ce qui est sûr c’est que le groupe, qui promet de se recentrer sur son cœur de métier, s’apprête à laisser derrière lui les énergies renouvelables. Après avoir abandonné le solaire thermique à concentration en août et transféré ses activités dans l’éolien offshore dans un JV avec Gamesa, Areva Wind Spain, il annonce à demi-mot sa sortie...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.