Mia Electric prend le virage de l’hydrogène (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Mia blue starUn constructeur français de véhicules électriques, utilisant des piles à combustible d’une firme allemande, financé par des capitaux sud-coréens et présidé par une franco-coréenne fonctionnant à l’américaine ! Voila en quelques mots la synthèse du nouveau Mia Electric. La PME de Cérizay (Deux-Sèvres), soutenue sans réserve par la région Poitou-Charentes depuis la chute d’Heuliez en 2010, est rachetée par un consortium international au nom – Focus Asia – mystérieux. Malgré le dynamisme de Michelle Boos, nouvelle présidente de Mia, présente à Paris vendredi 14 juin pour annoncer cette opération, de nombreuses questions restent sans réponses. Mais ...