Avis s’offre le roi de l’autopartage Zipcar pour 500 M$ (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

zipcarC’est un nouveau signe fort de l’essor du marché de l’écomobilité : le loueur Avis va s’emparer du leader mondial de l’autopartage, l’américain Zipcar, pour 491,2 millions de dollars (372 millions d’euros), prenant ainsi de l’avance sur ses grands rivaux ...

comme Hertz sur ce segment. Le rachat se fait au prix fort : Avis propose un prix de 12,25 $ par action, soit une surcote de 49% par rapport au cours de clôture de Zipcar le 31 décembre sur le Nasdaq (8,24 dollars). L’action Zipcar progressait de plus de 48% ce matin à New York après l’annonce de cette opération qui devrait être bouclée d’ici au printemps.

Plus de 760.000 membres

Fondée en 2000, Zipcar affiche une forte croissance : la société a plus de 760.000 membres dans une vingtaine de villes, une flotte de 10.000 véhicules et vise un chiffre d’affaires compris entre 275 et 279 millions de dollars en 2012 avec, pour la première fois, un résultat net positif, entre 1 million et 4 millions de dollars. Sur les neuf premiers mois de l’année, Zipcar a engrangé 208,2 millions de dollars de chiffre d’affaires (+16,4% par rapport à la même période de 2011). En 2011, Zipcar avait réalisé un chiffre d’affaires de 241,6 millions de dollars (186,1 M$ en 2010) avec des pertes de 7 millions de dollars (14,12 millions en 2010).

Pour financer son expansion, notamment à l’international, Zipcar s’est introduite en Bourse avec succès en avril 2011, levant 174,3 millions de dollars au lieu des 89 millions attendus initialement. Elle est partie à la conquête du marché européen via une série d’acquisitions : elle a pris le contrôle de son rival britannique Streetcar au printemps 2010, puis de l’entreprise espagnole Avancar en février 2012 avant de mettre la main sur l’autrichien Denzel Mobility CarSharing en juillet dernier.

Zipcar est une entreprise toujours innovante : elle cherche à segmenter son offre, avec par exemple des services dédiés aux professionnels et collectivités, et a aussi investi en février 2012 dans l’autopartage entre particuliers en entrant au capital de la start-up californienne Wheelz.

Un relais de croissance pour Avis

En s’emparant de Zipcar, le géant Avis Budget (4,3 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2011) trouve un relais de croissance et espère dégager entre 50 et 70 millions de dollars d’économies d’échelle par an, grâce notamment à une gestion combinée des flottes et de meilleures pratiques d’achat. Ce qui permettrait d’améliorer les marges encore faibles de Zipcar.

Avis prend aussi de l’avance sur ses grands concurrents, comme Hertz qui a lancé son propre dispositif d’autopartage, Hertz On Demand, qui compte 85.000 membres et 750 véhicules, ou encore Enterprise Holdings.

Un atout sur un marché très prometteur : selon une étude du cabinet Frost & Sullivan, l’autopartage représente aujourd’hui environ 50 millions de véhicules dans le monde et en aura dix fois plus en 2020 alors que le nombre de membres passera de 4 millions en 2012 à plus de 30 millions en 2020.