Le gouvernement italien accentue la diète du solaire (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

L’Italie veut à tout prix calmer la surchauffe du marché solaire : déjà réduites depuis mi-2011, les aides au photovoltaïque vont de nouveau baisser au troisième trimestre 2012, en raison de l’augmentation du prix de la facture d’électricité des ménages. Un surplus de 9 milliards d’euros en 2011, dans lequel le solaire représente 65% à lui seul, qui atteindrait 170 milliards d’euros sur 20 ans si rien n’est fait. Les autres énergies renouvelables (hydroélectricité, géothermie, éolien, biomasse et biogaz) seront aussi mises au régime mais un peu plus tard. Le gouvernement Monti a cependant renouvelé ses vœux d’augmenter la part d’EnR dans le mix énergétique à 35% en 2020.

Rome diminue les aides à l’ensemble des EnR de ...