Un industriel chinois au capital du fabricant de LED californien Bridgelux (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Les LED (diodes électro-luminescentes) ont décidément la cote auprès des investisseurs. Après les français Neolux et Lucibel, l’américain Soraa, l’irlandais Nualight et le canadien Lumenpulse, la société californienne Bridgelux boucle sa septième levée de fonds auprès du chinois Kaistar Lighting (Xiamen). Basé à Livermore, le fabricant de LED a obtenu 25 millions de dollars pour ...

accélérer le financement de sa R&D ainsi que la production de ses puces et luminaires destinés à l’éclairage grand public.

« Cet investissement marque le début de notre collaboration avec Kaistar, pour devenir les leaders du passage au LED » explique le président de Bridgelux, Bill Watkins, dans un communiqué.

220 millions de dollars levés depuis 2002

Kaistar est une joint-venture entre deux entreprises chinoises : Epistar, un fabricant de LED à base de wafers de silicium, et un sous-traitant de produits électroniques, Kaifa. Bridgelux compte développer rapidement son marché, en produisant des LED bien moins chères que les classiques, fabriquées avec du saphir. Son secret : une nouvelle technologie de LED à base de nitrate de gallium (GaN) sur silicium, pour équiper les supermarchés, les rues et les habitations en lumière blanche. En attendant la commercialisation de cette gamme en 2013, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 31,9 millions de dollars en 2010, avec 228 salariés.

Bridgelux n’obtiendra pas seulement de l’argent de Kaistar. Selon son communiqué, le groupe chinois lui apportera également son expertise pour fabriquer à des coûts compétitifs. Un atout pour le développement de Bridgelux qui table sur un marché mondial de 25 milliards de dollars en 2015, contre seulement 3 milliards en 2011.

Outre Kaistar, la start-up américaine a déjà plusieurs investisseurs à son capital (VantagePoint Capital Partners, DCM…). Au total, elle a levé environ 220 millions de dollars depuis sa création en 2002. Ce montant inclut 60 millions de dollars collectés auprès du fonds Craton Equity Partners en août 2011 et 15 autres millions de dollars levés en octobre pour développer sa technologie de LED GaN, une quatrième génération dont l’entreprise attend beaucoup.