En bref : Aérowatt, REC

Print Friendly, PDF & Email

France

  • Eolien, solaire

Aérowatt Energies, la co-entreprise fondée en 2009 par le producteur d’énergies renouvelables Aérowatt (65% du capital) et la Caisse des Dépôts (35%), vient de bénéficier d’un nouvel apport en fonds propres de 3,4 millions d’euros de la part de la CDC. De quoi financer quatre nouveaux projets développés par Aérowatt : la construction du parc éolien de La Motelle (24 MW) dans les Ardennes et l’extension de deux parcs éoliens existants en Guadeloupe (0,3 MW) et en Ille-et-Vilaine (2,3 MW) et d’une centrale photovoltaïque au sol à La Réunion (3,4 MW). Aérowatt détient aujourd’hui un portefeuille total de  61,2 MW (51,8 MW en éolien et 9,4 MW en solaire) répartis sur 14 centrales en France métropolitaine et Outre-mer, auxquels s’ajoutent 7 MW de solaire exploités pour le compte de tiers. L’investissement cumulé des deux partenaires s’élève à 145 millions d’euros, dont 9,2 millions de fonds propres apportés par la CDC.

 

International

  •  Solaire

Moins de trois mois après l’annonce de la fermeture de la moitié de ses usines en Norvège, le groupe REC se voit contraint de réduire de moitié la production de wafers monocrystallin de son site de Glomfjord (300 MW). Cette décision, motivée par la surproduction mondiale et la chute des prix, touchera 65 salariés mais elle devrait être temporaire. Les sites de Singapour (700 MW) et des Etats-Unis (19 000 MT de silicium par an) du groupe continuent de fonctionner normalement. Créé en 1996, REC emploie plus de 3 900 personnes dans le monde et vise une production  de 105 MW de wafers multi et monocrystallin au premier trimestre 2012.