Deals du 24 octobre au 2 novembre : ne plus compter sur l’aide des Etats ? (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Le nucléaire perd des partisans en Europe, ce qui ne peut que favoriser les énergies nouvelles : après l’Allemagne, la Belgique à son tour semble décidée à fermer ses centrales nucléaires, et en France, le PS et les écologistes seraient d’accord pour fermer les plus anciennes. Mais dans l’immédiat, la crise dicte les politiques publiques, et l’Allemagne et la Grande-Bretagne réduisent nettement leurs aides au solaire.

Les Etats-Unis continuent eux à parier sur les nouvelles technologies, comme en témoigne la série de levées de fonds survenue fin octobre dans les transports propres, la chimie verte et les LED, notamment. Mais gare à la concurrence pour le leader américain du solaire First Solar, affaibli par le départ brutal de son PDG.

En France, véhicules électriques, biomasse et solaire ont marqué la semaine. Renault-Nissan et PSA Peugeot-Citroën ont tous les deux mené de nouvelles offensives en faveur des véhicules verts, mais la partie est encore loin d’être gagnée comme en atteste le résultat du premier appel d’offres de l’Ugap, la centrale d’achat public : si les deux constructeurs français ont raflé chacun un lot, un troisième lot n’a pas été attribué faute d’offre compétitive.

Dans le solaire, alors que le marché des petites puissances ralentit, les organisations professionnelles se sont réunies pour demander l’installation de 20 GW de panneaux à l’horizon 2020, contre 5,4 GW prévus par le Grenelle. Une revendication choc qui risque fort de rester un vœu pieux. Certains d’ailleurs ne comptent plus trop sur l’aide de l’Etat, à l’image de Solairedirect qui travaille sur un projet de centrale de 60 MW sans subvention.

Si le solaire souffre, la biomasse et le biogaz sont en pleine forme, boostés notamment par de nouveaux tarifs d’achat incitatif, avec de nouveaux acteurs ambitieux qui lèvent des fonds pour accroître leur production comme Cogra, qui prépare son introduction sur Alternext, à Paris.

A noter aussi de belles levées de fonds pour Marchegay Technologies (serres solaires) et Lucibel (LED), un nouvel investisseur allemand pour les futurs parcs éoliens de Theolia, qui poursuit sa renaissance, et du rififi chez Sechilienne-Sidec, dont le PDG a été débarqué pour cause de divergences stratégiques.

Accéder à l’intégralité des deals de la semaine (service réservé à nos abonnés).

France ...