Des fonds pour les EcoCités

Print Friendly, PDF & Email

Alors qu’une étude de Mediascopie pour Bouygues Immobilier montre que la ville du futur doit être « durable » aux yeux des Français (1), l’Etat accélère son soutien aux villes vertes : il vient d’annoncer l’accompagnement de 93 projets innovants dans les 13 premières EcoCités du pays, des métropoles pionnières en matière de développement durable (2).

33 M€ seront débloqués dans le cadre du fonds « Ville de demain » du programme des Investissements d’avenir pour leur mise en oeuvre et par ailleurs une enveloppe de 7 M€ sera affectée au cofinancement de missions d’ingénierie.

De l’autopartage à la récupération des eaux de pluie

Ces 93 projets concernent de multiples domaines, d’îlots démonstrateurs à énergie positive à de l’autopartage en passant par une meilleure gestion des ressources et au déploiement de réseaux intelligents. Ils seront lancés dans les deux ans. Parmi ces initiatives, L’EcoCité Plaine Commune va, par exemple, tester à grande échelle un dispositif ambitieux de captation et de réutilisation des eaux pluviales alors que plusieurs villes (Bordeaux, Nantes, Grenoble…) expérimentent des systèmes d’éclairage intelligent qui adaptent la puissance à la demande et au passage des usagers.

Outre ces 93 dossiers, 49 autres projets ont été présélectionnés et devront être complétés avant un nouvel examen par le comité de pilotage national « Ville de demain ». Ils pourraient bénéficier à terme d’un financement de l’Etat de 150 M€, selon le ministère.

Sur la période 2010-2017, les 13 premières EcoCités devraient bénéficier d’un soutien global de plus de 750 M€ (y compris pour les infrastructures de transports en commun en site propre), selon le ministère de l’Ecologie. Un second volet du fonds « Ville de demain » a été doté de 235 M€ pour la période 2011-2017, à destination de nouvelles agglomérations porteuses de grands projets qui, à leur tour, pourront bénéficier d’un soutien à l’investissement. Au total, le fonds « Ville de demain « est doté d’1 milliard d’euros : 600 M€ doivent être affectés à des subventions à l’investissement et 400 M€ à des prises de participations dans des sociétés dédiées.

L’enjeu est important : les villes concentrent 80% de la population française et 70% des émissions de gaz à effet de serre.

(1) Enquête de l’Institut Médiascopie réalisée pour Bouygues Immobilier sur le thème « Comment les français voient la ville de demain »  réalisée auprès  de 800 Français contactés par internet sur 200 mots évoquant la ville sous tous ses aspects : architecturale, urbanistique, écologique, technologique , économique, sociale…

(2) : Bordeaux (plaine de Garonne), Rennes (quadrant Nord-Est), Strasbourg/Kehl (métropole des Deux-Rives), Plaine Commune (Seine-Saint-Denis/Terre de partage et d’innovation urbaine), Montpellier (de Montpellier à la mer), Nantes/Saint-Nazaire (Construire la ville autour du fleuve), Metz Métropole, Clermont-Ferrand, Grenoble, Marseille (Marseille Euroméditerranée), Nice, La Réunion (Ecocité insulaire et tropicale), Pays Haut Val d’Alzette (Moselle).