Vergnet s’ouvre pour accélérer sa mutation et vise l’offshore flottant

Print Friendly, PDF & Email
©Vergnet

C’est le plus gros investissement franco-français dans les cleantech depuis le début de l’année. Actuellement en pleine renaissance, mais encore déficitaire, Vergnet annonce un tour de table de 18 millions d’euros avec l’arrivée à son capital de deux investisseurs de référence : le Fonds Stratégique d’Investissement (FSI) et le bureau d’études breton Nass&Wind, spécialisé principalement sur l’éolien offshore. Le groupe conforte ainsi sa stratégie d’expansion à moyen terme, tout en s’ouvrant le marché offshore flottant à plus long terme.

A travers cette opération, ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.