Qui est intéressé par la mobilité électrique en Moselle ? (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

La Moselle veut monter dans le train du véhicule électrique, dans la foulée du groupe de travail franco-allemand sur l’électromobilité, qui a débouché notamment sur un projet de flotte de démonstration transfrontalière à Strasbourg (entre EDF, sa filiale allemande EnBW et Toyota) et trois dispositifs dans les régions de Stuttgart, Mannheim et Karlsruhe.

Pour faire de son territoire une plateforme d’expérimentation, ...

Article précédentHelène Pelosse, une proche de Borloo, quitte l’Irena
Article suivantNouveau rachat dans le solaire italien (Premium)

Comments are closed.