Les LED éclairent de plus en plus

Print Friendly, PDF & Email

Le marché de l’éclairage est à la veille d’un basculement. D’ici à cinq ans, les LED (diodes électro-luminescentes) vont commencer à prendre une part de marché significative, selon une étude du cabinet conseil américain Pike Research. Et en 2020, elles pourraient représenter 46% du marché de l’éclairage des bâtiments commerciaux et industriels et de l’éclairage fixe extérieur aux Etats-Unis, soit un montant de 4,4 milliards de dollars. 

Alors que l’éclairage représente 17,5% de la consommation mondiale d’électricité, ce développement des LED permettra de faire d’importantes économies d’énergie et de réduire les émissions de CO2.

Les performances des LED vont continuer à s’accroître alors que leur prix devrait diminuer progressivement. Aujourd’hui, ce dernier reste en effet élevé : GE et Panasonic ont récemment annoncé le lancement de lampes LED pour remplacer les ampoules à incandescence classiques pour des prix oscillant entre 40 et 50 dollars. 

Malgré ce handicap, les ventes se développent, grâce notamment à la décision de plusieurs Etats américains de bannir les lampes à incandescence d’ici à 2012, comme au sein de l’Union euroopéenne. 

Pour l’instant, aux Etats-Unis, les LED sont surtout utilisées pour les feux de circulation et les enseignes. Le prochain marché où elles devraient se développer sera celui de l’éclairage extérieur fixe puis celui des bâtiments à usage professionnel et les commerces, selon Pike.

L’appétit des industriels et des investisseurs

Le marché des LED sucite de plus en plus l’intérêt des industriels. Le géant sud-coréen de la high tech Samsung, qui cherche des relais de croissance dans le green business, vient ainsi d’annoncer qu’il allait investir 6,5 milliards de dollars dans ce secteur d’ici à 2020. 

Autre signe, les investisseurs financiers misent sur le secteur. Aux Etats-Unis, Alan Salzman, confondateur du prestigieux fonds de capital-risque VantagePoint Venture Partners, a récemment estimé que les LED seraient « le » secteur des technologies propres qui apporterait le retour ur investissement le plus immédiat pour les investisseurs. Et de fait, les deals se multiplient. 

La société irlandaise Nualight, spécialisée dans les LED pour les commerces de détail et les vitrines réfrigérées, vient par exemple de lever 9,1 million d’eurosauprès notamment  du fonds londonien Climate Change Capital. 

Et en France, le fonds XAnge Private Equity, filiale de La Banque Postale, vient d’investir 2 millions d’euros dans la jeune société Citiled, spécialisée dans la réalisation de façades avec des systèmes d’éclairage et de vidéos utilisant des LED.

Article précédentAprès l’achat d’un navire, RWE Innogy s’allie à un port dans l’éolien offshore (Premium)
Article suivantSix nouveaux pôles éco-technologiques en France

Comments are closed.