Tereos vise les bioénergies et la Bourse (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Le groupe agroalimentaire Tereos est de plus en plus présent dans les bioénergies, comme en témoigne son implication dans le projet européen Biocore (biocarburants de deuxième génération) et son partenariat technologique avec le français Deinove (biocarburants issus de la culture de bactéries). Surtout, Tereos est le 5ème producteur de bioéthanol au Brésil. Le groupe a décidé de regrouper ses activités mondiales au sein d’une même structure, Tereos Internacional, qui devrait s’introduire en Bourse, à ...

Paris et au Brésil.

Une double cotation pour des développements dans les bioénergies

Le société Tereos Internacional est présentée comme un nouvel acteur de l’agroalimentaire et des bioénergies, dont le siège sera à Sao Paulo. Tereos réorganise ainsi ses activités, notamment face à l’accélération de la consolidation du secteur sucre et éthanol au Brésil. Le groupe restera majoritaire au sein de cette structure « euro-brésilienne. »

Le projet de double cotation est prévu sur le BM&FBOVESPA à Sao Paulo et sur le NYSE Euronext Paris.

Les fonds levés seront alloués à l’augmentation des capacités de production de bioéthanol. La poursuite du développement des activités de cogénération au Brésil et dans l’Océan Indien est également prévue. Tereos Internacional continuera aussi ses recherches en matière d’éthanol de deuxième génération. Outre les bioénergies, des développements sont également prévus sur les activités du sucre et de l’amidon.

Bioéthanol et cogénération… et biocarburants de 2ème génération

Tereos est actif dans la production d’éthanol à base de canne à sucre et dans la cogénération à base de bagasse, un résidu fibreux de la canne à sucre. Le groupe s’attend à une forte croissance des marchés de l’éthanol, notamment au Brésil et aux Etats-Unis, et à une multiplication par plus de 4 du marché de l’énergie à base de bagasse au Brésil.

Tereos Internacional comprendra aussi les activités de Syral, filiale européenne de Tereos impliquée dans le projet européen Biocore sur les biocarburants.

Un acteur d’envergure mondial

Tereos Internacional pèsera 2,5 milliards de dollars (1,85 milliard d’euros), regroupera 11 000 employés et 18 sites de production. Avec cette restructuration, Tereos Internacional deviendra le 3ème transformateur de canne à sucre (présence au Brésil, Réunion, Mozambique, Tanzanie) et sera actif sur la transformation des céréales (amidon, glucose, éthanol et alcools de bouche).

Le groupe Tereos s’est fortement développé tout au long des années 2000. D’un chiffre d’affaires de 688 millions d’euros en 2000, ses revenus ont été multipliés par 4,8 pour atteindre 3,3 milliards d’euros en 2009.