Indicateur boursier Green Europe : – 2,5% du 5 au 11 février

Print Friendly, PDF & Email

Notre indicateur de 38 valeurs vertes européennes GREEN EUROPE est en ligne avec le CAC 40 cette semaine : -2,5% par rapport à -2,14%.

Historique
60 derniers jours

Par Sabine Burlot, analyste pour GreenUnivers

EDF Energies Nouvelles en fanfare

Cette semaine, nous retiendrons surtout la performance d’EDF Energies Nouvelles dont le titre a pris 6% après la publication de résultats meilleurs que prévus. Le résultat net a progressé de 38,7% à 97,9 millions d’euros et l’Ebitda est en  hausse de 47,3% à 334,2 millions d’euros pour un chiffre d’affaires qui a atteint 1,1731 milliard d’euros. Soit une augmentation de 15,5 %.

Pour 2010, le spécialiste des énergies renouvelables vise un Ebitda entre 430 et 450 millions d’euros, ce qui signifierait, hors éléments non-récurrents, une nouvelle croissance de 37 % à 43 %. Le dynamisme des activités internationales a largement compensé la faiblesse du marché français. L’ensemble des activités a contribué à ce résultat comme l’a expliqué le Président du Conseil d’administration, M. Mouratoglou : « L’éolien a poursuivi son développement dans tous les pays et le solaire photovoltaïque a pris de l’ampleur, dépassant largement les objectifs annuels de capacités annoncés il y a un an ». Nous maintenons notre opinion positive sur la valeur.

Theolia remonte la pente

Bonne nouvelle également pour THEOLIA, qui annonce un chiffre d’affaires en forte hausse puisqu’il s’établit à 329 Millions d’Euros en 2009 à comparer à 70 ME en 2008. Le groupe explique ce rebond  par la reprise des ventes de fermes éoliennes comptabilisées dans l’activité Développement, construction et vente. Mais il reste dans une zone de turbulences : le conseil d’administration a débarqué le management : le président du conseil, Eric Peugeot a été nommé directeur général à la place de Marc van’t Noordende, qui avait pris ses fonctions en septembre 2008. Un changement délicat alors que l’entreprise prépare une augmentation de capital.
Vestas résiste

Le titre VESTAS n’a guère réagi à l’annonce de la révision à la baisse des prévisions du groupe qui table désormais sur un chiffre d’affaires de 7 Mds€, comparé à une première fourchette qui se situait entre 7 et 8 Mds€. VESTAS avance un Ebit compris entre 10 et 11% contre 10 à 12% auparavant. Pour 2009, les chiffres étaient en ligne avec les attentes : Ebit en progression de 28% à 856 M€. Le groupe indique que la majeure partie de son chiffre d’affaires et de ses profits 2010 devraient être réalisés en fin d’année 2010 en raison du retard dans l’enregistrement des commandes.

Article précédentVers des datacenters moins énergivores : l’exemple de TelecityGroup
Article suivantRhône-Alpes : Appel d’offres photovoltaïque prévu en mars (Premium)