Nissan touche 1,4 milliard pour sa Leaf tout-électrique

Print Friendly, PDF & Email

Après le méga-prêt aidé pour Tesla, c’est au tour de la filiale américaine du groupe Nissan de toucher un prêt garanti pour construire des voitures électriques de 1,4 milliard de dollars, alloué par le gouvernement américain, pour construire une usine de batteries et adapter une usine de voitures électriques dans le Tennessee.

Nissan modernise une ancienne usine automobile pour y produire sa berline tout-électrique 5 places, la Leaf, et va également installer une nouvelle usine de batteries qui doit ouvrir en 2012 à Smyrna. Lorsque les deux sites tourneront à plein régime, ils devraient employer 1.300 personnes. (Voir la fiche de la Leaf de Nissan dans notre Annuaire des voitures électriques).

L’usine pourra sortir 150.000 voitures électriques par an et 200.000 batteries. Ce prêt, comme ceux accordés aux constructeurs Ford, Fisker et Tesla, fait partie du programme « Advanced Technology Vehicles Manufacturing Loan Program », qui pourra aller jusqu’à 25 milliards de dollars dans le cadre de la loi de 2007 « Energy Independence and Security Act ». 7,5 milliards de dollars ont été budgétés pour garantir et subventionner les prêts.

For Motors s’est vu allouer 5,9 milliards de dollars en septembre 2009, Tesla a touché 465 millions de dollars et Fisker s’est vu promettre 529 millions, qui ne sont pas encore débloqués.

En outre, Barack Obama avait annoncé en 2009 une subvention de 2,4 milliards de dollars pour développer des voitures propres de nouvelle génération, qui seraient répartis dans 25 Etats et 50 projets.

Des Leaf sont déjà en construction et devraient être commercialisées à partir de fin 2010 aux Etats-Unis pour environ 30.000 dollars. Nissan a d’ailleurs ouvert un nouveau siège pour sa filiale américaine à Nashville en 2008, en y investissant 100 millions de dollars.