ClimateWell, champion de la climatisation solaire par le sel

Print Friendly, PDF & Email

Image 23La société suédoise ClimateWell a enregistré une croissance de son chiffre d’affaires de 1 600% en 2008. Elle vient d’être récompensée comme l’entreprise européenne des technologies propres ayant le plus fort développement lors du Cleantech Connect 2009, à Londres.

Les systèmes de climatisation classiques ne sont pas les meilleurs amis de la planète : consommation électrique excessive et pollution. ClimateWell a inventé une pompe à chaleur atypique optimisée par des capteurs solaires thermiques. Sans apport d’électricité, le système permet de générer proprement chaleur et climatisation.

Cette société de Stockholm fondée en 2001 accumule les récompenses et les records de chiffre d’affaires depuis quelques années grâce à son système de climatisation solaire (Solar Cooling). Elle a ouvert une usine en Espagne en septembre dernier et dispose d’un centre de R&D en Finlande. Active en Europe occidentale, elle est aussi présente en Inde, en Australie et à Dubaï et a réalisé un chiffre d’affaire de 3,7 millions d’euros en 2008.

Echangeur de chaleur

Sa technologie repose sur une « batterie » à base de sel et d’eau. Elle met en jeu un système fermé, composé de deux cuves connectées, l’une remplie de sel (réacteur) et l’autre d’eau (évaporateur). A la même température, le sel absorbe l’eau naturellement. Une fois le sel saturé d’eau, si la cuve est chauffée par un échangeur de chaleur grâce au solaire thermique, l’eau retourne dans la cuve.

Lors de ces cycles, la pression interne créée des différentiels de température, le sel chauffe d’un côté en absorbant l’eau et l’eau refroidit de l’autre en s’évaporant. En récupérant la température de chaque cuve par échangeur de chaleur, le système peut créer du chaud et du froid en même temps.

Le stockage de chaleur est également possible en déconnectant les deux cuves une fois le système chargé. Cette solution s’adapte aussi bien aux besoins résidentiels que commerciaux et industriels.

Pays à forte énergie solaire

Son utilisation dans un foyer permet d’économiser entre 100 et 200 euros par mois, selon la société. Et d’éviter le rejet de 15 tonnes de CO2 par an ! Mais le produit reste cher, 12 500 euros environ pour équiper une maison individuelle.

Cette technologie fonctionne de manière optimale dans les pays où l’énergie solaire est abondante et la demande en climatisation forte.

Sur le marché des climatiseurs solaires, d’autres technologies émergent, comme celles des allemands Schüco et Sortech ou du chinois Broad Air Conditioning. La demande est encore marginale mais la climatisation solaire devrait décoller si elle s’intègre dans une logique globale de bâtiments écologiques.

Alexandre Simonnet