Indicateur boursier GREEN EUROPE : – 1,16% du 3 au 10 décembre

Print Friendly, PDF & Email

L’enthousiasme de Copenhague est loin de se communiquer aux valeurs de l’environnement. En baisse de 1,16% cette semaine, notre indicateur de 38 valeurs vertes européennes GREEN EUROPE * sous-performe  légèrement le CAC 40 (-0,4%).

Historique
Historique

60 derniers jours
60 derniers jours

Par Sabine Burlot, analyste pour GreenUnivers.com

Après tout, il ne fallait pas s’attendre à ce que la réunion ait un impact immédiat sur les résultats des entreprises qui ont été durement touchées par la crise. La conférence est évidemment positive pour le secteur. Depuis quelques semaines, les pays multiplient les déclarations d’intention pour limiter les émissions de CO2 et tous les secteurs seront servis : éolien, solaire, biomasse, efficacité énergétique…

Prime pour les valeurs défensives

En attendant, ce sont les utilities, valeurs défensives, qui continuent d’atténuer l’impact de la volatilité des valeurs plus cycliques : +3% pour SECHE ENVIRONNEMENT (+30% depuis avril) .

SUEZ ENVIRONNEMENT (7,9% de l’indice)  gagne  4,7%. Les chiffres récemment publiés par le groupe d’environnement ont été de nature à rassurer : lors des trois premiers trimestres 2009, le chiffre d’affaires n’a baissé que de 2.2% à 8.92 Mds d’euros alors que le groupe a souffert d’une baisse d’activité de sa division déchet. Les dirigeants tablent sur une performance opérationnelle globalement stable sur l’année 2009 à taux de change constant. Le risque lié aux résultats des activités de déchets apparait aujourd’hui faire partie du passé. Le groupe peut de se concentrer sur sa stratégie future et tirer parti de la reprise économique. Notons que le Crédit Suisse a relevé cette semaine son opinion sur le titre de « sous-performance » à « neutre », estimant que les facteurs susceptibles de peser sur les cours ont disparu (objectif de cours 14,7 euros, contre 12,4 euros précédemment).

Le bureau d’étude suisse a, dans le même temps, émis une recommandation favorable sur VEOLIA ENVIRONNEMENT qui termine la semaine en légère baisse de 1,9%. Il maintient son opinion « neutre » sur le groupe français mais conseil l’achat du titre à court terme, dans une pure optique de trading. Trois arguments étayent cette opinion: la prochaine finalisation du rapprochement entre Veolia Transport et Transdev ; la perspective d’une présentation stratégique par le nouveau directeur général au mois de mars et les résultats à venir des enchères sur Shanks, la filiale de gestion des déchets de Carlyle. Au cours actuel, VEOLIA est valorisé 16,6X 2010.

A contrario l’anglais SEVERN TRENT affiche une légère sous performance par rapport aux semaines passées (-0,4%)où le titre avait bénéficié de l’annonce de nouvelles tarifications de l’eau en Angleterre, meilleures que prévues.

Chute de Theolia, sanctionné par l’AMF

Ca va mal pour THEOLIA (-7,7%), qui pourtant avait publié des chiffres positifs la semaine passée. L’AMF a prononcé des sanctions à son encontre et celle de plusieurs de ses dirigeants. L’entreprise écope d’une amende de 300.000 euros notamment pour manquement à l’information financière. Jean-Marie Santander, l’ancien PDG de THEOLIA, est condamné à une sanction pécuniaire de 50.000 euros « au titre du manquement tiré de l’absence de déclaration des opérations réalisées ». 30.000 euros également pour Philippe Perret en tant qu’administrateur ainsi que pour la société Colibri qu’il dirigeait et dont il était actionnaire principal. Le spécialiste de l’éolien a annoncé qu’il ne ferait pas appel de cette sanction et qu’une nouvelle équipe dirigeante avait été nommée.

Les valeurs espagnoles en baisse

Les valeurs espagnoles de l’indice font grise mine. Un rapport avec les difficultés financières de l’Espagne ? ABENGOA perd 2,77% après une progression de 69% depuis avril ; IBERDROLA abandonne 1,2% ; GAMESA lâche 3,9%. Rappelons que la stratégie d’implantation à l’étranger est un point fort de ces entreprises qui devraient être bien placées pour profiter des mesures gouvernementales en faveur des énergies renouvelables notamment aux Etats-Unis.

Seules les solaires tirent bien leur épingle du jeu : ROTH&RAU dont nous avions parlé la semaine passé termine en hausse de près de 10%. +7,4% pour PHOENIX SOLAR. +4,9% pour SMA SOLARTECH. Et même Q-CELLS se reprend avec une hausse de 3,6%.

* : Pour connaître la méthodologie de l’indicateur, cliquer ici.

Article précédentClimateWell, champion de la climatisation solaire par le sel
Article suivantClipper sauvé par le géant UTC en se vendant à 49,5% (Premium)

1 COMMENT

  1. Ah ah, bourse green business…nos maîtres sont vraiment des porcs…pendant ce temps de plus en plus de gosses crèvent…et ce n’est pas a cause du rechaufement mais a cause de votre systeme de m****

Comments are closed.