Objectif de la Luciole : une voiture électrique à 12 000 € dès 2013

Print Friendly, PDF & Email

sim-driveLe modèle de la très jeune société japonaise SIM-Drive est original. La société, créée le 20 août dernier, met gratuitement à la disposition des constructeurs sa technologie de châssis à roues motorisées. En échange, les constructeurs en bénéficiant s’engagent à contribuer financièrement à la R&D de SIM-Drive et à partager leur expérience. A l’origine de ce projet, le professeur Hiroshi Shimizu de l’université Keio, spécialiste des voitures électriques qui officie dans le domaine depuis 30 ans.

Une voiture électrique pour 2013

Pour se propulser, la Luciole utilisera des roues motorisées, à l’instar de la technologie Michelin utilisée sur l’hypothétique Heuliez Will (voir notre annuaire des voitures électriques). Selon le professeur, cette technique permet de diviser par deux l’énergie nécessaire pour mouvoir un véhicule. SIM-Drive espère ainsi pouvoir proposer une voiture électrique compétitive en 2013, avec un modèle doté d’une autonomie de 300 km et pouvant être vendu – hors batteries – aux alentours des 12 000 €, amenant ainsi le prix total avec batteries aux alentours des 19 000 €. L’histoire ne dit pas encore si l’objectif de 2013 est lié à d’hypothétiques succès commerciaux à plus court terme.

Un modèle de coopération ?

Le professeur Shimizu ne tarit pas d’éloges sur son modèle de développement « ouvert et coopératif ». Pas sûr toutefois que les grands constructeurs soient si prêteurs et enclins à participer au développement de solutions qui pourraient potentiellement se retrouver dans toutes les voitures concurrentes.

Article précédentNouveau prototype d’éolienne en Chine (Premium)
Article suivantUne voiture électrique = un supplément de 14.400 dollars

Comments are closed.