Coda ambitionne d’être la première berline électrique démocratisée

Print Friendly, PDF & Email

coda-front-34-lights-1280Un nouveau constructeur américain, Coda Automotive, s’invite sur le marché des voitures électriques avec la voiture éponyme Coda. Plutôt que de constructeur, nous devrions parler d’entreprise américaine. Car Coda, basée en Californie, sous-traite tout :

Le chassis est sous-traité au chinois Hafei, qui fournit un vieux chassis hérité de la voiture thermique Saibao (merci Moteurnature qui a eu le coup d’oeil). La batterie quant à elle vient de Lishen, et utilise la technologie Lithium-Ion (voir notre comparatif des technologies de batteries).

Les performances annoncées semblent suffisantes pour remplacer une voiture traditionnelle pour bon nombre d’utilisations. L’autonomie est annoncée entre 150 et 200 km, et la vitesse de pointe à 130 km/h. La démocratisation de la voiture électrique ne se fera pas non plus avec ce modèle, annoncé aux Etats-Unis dès 2010 à 45 000$, soit un prix légèrement supérieur à celui annoncé pour la Volt de Chevrolet, par exemple. Une tarification que le porte-parole de Coda justifie par le fait que le client n’aura pas à débourser un seul centime supplémentaire pour les options.

Dépourvue d’un réseau de concessions, Coda compte bien vendre 2700 voitures en 2010 en Californie, puis « jusqu’à 20 000 par la suite, sur d’autres marchés« . Pour atteindre ce résultat, Coda s’appuiera sur Internet et et sur des événements. Pour l’entretien, un réseau indépendant de 500 points de vente à travers la Californie s’en chargera.

Plus d’informations : spécifications plus détaillées, et galerie photo, disponbile sur fiche Coda de notre annuaire des voitures électriques.

Article précédentLa Belgique se dote d’un 4ème parc éolien en mer du Nord, de 288 MW
Article suivantCentrale solaire photovoltaïque géante prévue en Californie (230 MW)

Comments are closed.