Décollage du solaire chez les particuliers en France (suite)

Print Friendly, PDF & Email

Comme son rival Evasol, leader du solaire pour les particuliers en France, la société Solairedirect, qui réalise à la fois des toits individuels et des grands parcs solaires et revendique la place de numéro un français du solaire, tous marchés confondus, table sur un triplement au moins du marché du solaire individuel en France en 2008 et de nouveau en 2009.

Pour preuve de cet engouement, un chiffre officiel obtenu par GreenUnivers: le fichier Ampère du Ministère de l’Ecologie, où les particuliers sont obligés de déclarer leurs installations d’énergie individuelles, a recueilli depuis juin jusqu’à aujourd’hui 13.671 déclarations, dont l’essentiel en solaire (seulement 117 en éolien). Soit presque le  double du 1er semestre (8.115 déclarations), qui était déjà presque le double de toute l’année 2007 (4.834 déclarations).

Solairedirect vient de lever le montant spectaculaire de 20 millions d’euros auprès de ses actionnaires historiques (Demeter Partners, Schneider Electric Ventures, TechFund) et de mutuelles d’assurances : la Macif, l’AGPM, l’UMR et Ofivalmo.

Le solaire reçoit en France depuis 18 mois une alléchante subvention qui, outre son aspect écologique, en fait un véritable placement financier très intéressant, grâce aux crédits d’impôt et surtout au tarif avantageux de rachat de l’électricité solaire par EDF (avec l’argent des contribuables) depuis début 2007.

Le patron de Solairedirect Thierry Lepercq (photo) estime que le nombre d’installations individuelles en France va exploser : « il y avait moins de 3.000 installations en France en 2007, il y en aura 15.000 à 20.000 cette année », prédit-il, et leur nombre va encore au moins tripler en 2009.

Solairedirect compte particulièrement développer ses ventes aux particuliers en 2009 : la société, qui a déjà réalisé 1.500 installations résidentielles et pour les entreprises en 2008 (aucune en 2007), table sur 5.000 installations en 2009. Elle va même ouvrir prochainement sa propre usine de panneaux en Afrique du Sud.

Le marché solaire total en France métropolitaine (parcs, individuels et entreprises), qui était d’environ 33 MW en 2007, devrait, selon Solairedirect, grimper à 100 MW en 2008 et 250 MW en 2009. Mais c’est encore très modeste par rapport aux 1.500 MW installés en Allemagne, dont 200.000 installations de particuliers. 50 fois plus qu’en France !

Solairedirect emploie 150 personnes et compte en embaucher plusieurs centaines l’an prochain, comme Evasol. Elle compte plus de 300 MW de parcs solaires en développement, avec 30 sites programmés. Elle construit notamment « le premier parc (4,2 MW) en France à avoir obtenu un permis de construire suite à une enquête publique », à Vinon-sur-Verdon (Var), dans le cadre de Solaire Durance, société détenue conjointement par Solairedirect et la Caisse des Dépôts.

Elle a lancé une innovation intéressante début novembre : un boitier, conçu en partenariat avec SFR, permet de contrôler à distance toutes les performances de l’installation photovoltaïque, tant pour l’installateur que pour le client, qui peut  consulter ses informations de production via un site Internet dédié et ainsi connaître l’état global de son installation : production de la journée, du mois, de l’année, production totale depuis la mise en service, quantité de CO2 économisée grâce à la production d’électricité photovoltaïque…

Presque un compteur intelligent spécial solaire.

Pour preuve de cet engouement, un chiffre officiel: le fichier Ampère du Ministère de l’Ecologie, où les particuliers sont obligés de déclarer leurs installations d’énergie individuelles, a recueilli depuis juin juqu’à aujourd’hui 13.671 déclarations, dont l’essentiel en solaire (seulement 117 en éolien). Pas loin du double du 1er semestre (8.115 déclarations), qui était déjà presque le double de toute l’année 2007 (4.834 déclarations).