2090 : l’année de la fin des énergies fossiles ?

Print Friendly, PDF & Email

En 2090, les énergies renouvelables pourraient entièrement remplacer les énergies fossiles, selon un vaste plan de révolution énergétique élaboré par l’European Renewable Energy Council (EREC) et Greenpeace International.

Ce basculement créerait un nouveau secteur d’un poids de 360 milliards de dollars et économiserait 18.000 milliards de coûts liés aux énergies fossiles, grâce à des investissements dans les énergies renouvelables dont le marché pourrait connaître une croissance à deux chiffres jusqu’en 2050, sachant que le marché actuel des énergies renouvelables atteint déjà 70 milliards de dollars et double de taille tous les trois ans. Le rapport prône également des mesures d’efficacité énergétique.
Ce plan à dimension mondiale réduirait les émissions de gaz à effet de serre de moitié d’ici 2030, selon ses auteurs, qui appellent à des choix urgent, car c’est dans les toutes prochaines années que seront prises les décisions de remplacement des vieux réseaux de distribution d’électricité dans les pays de l’OCDE et que des pays émergents comme l’Inde, la Chine ou le Brésil sont en train de les construire.

Ce sentiment d’urgence pour les choix énergétiques monte dans plusieurs études récentes : ainsi un récent rapport du cabinet McKinsey recommande que les pays émergents choisissent très vite de vastes politiques d’efficacité énergétique, et une étude britannique prédit l’arrivée du pic du pétrole dès 2013, ce qui devrait pousser le monde adopter d’urgence de nouvelles politiques énergétiques.