2.000 milliards de dollars à trouver pour l’électricité américaine

Print Friendly, PDF & Email

Pour rénover le réseau électrique vétuste, accroître la production, économiser l’énergie et réduire les émissions de CO2, le secteur électrique américain aura besoin de sommes colossales : 1.500 à 2.000 milliards de dollars d’ici 2030, selon un rapport baptisé « Transforming America’s Power Industry », commandé par Edison au Brattle Group.

Pour simplement maintenir le niveau actuel de distribution d’électricité fiable sur le territoire américain, il faudra, selon les auteurs, 214 GW de nouvelle production d’électricité, ce qui coûtera 697 milliards. En cas de programmes d’économies d’énergie, environ la moitié de cette nouvelle production suffira mais le coût sera quand même de 590 milliards, à cause du prix des systèmes d’efficacité énergétique.

Si l’on y ajoute les contraintes de réduction des émissions de CO2, la production supplémentaire nécessaire sera ramenée à 216 GW, mais avec un coût de 951 milliards.

Et tous les scénarios incluent un coût de 800 milliards pour les transmissions et la rénovation des lignes, dont les technologies de gestion et le réseau.

Encore plus alarmant, un tout récent rapport du Conseil sur les Sciences et Technologies de la Maison Blanche, qui fait parfaitement le point sur la production actuelle d’énergie aux Etats-Unis, y compris des énergies renouvelables, avec des projections sur 2020 ou 2030, ajoute qu’il pourrait falloir des milliards de dollars supplémentaires pour adapter le réseau aux futurs besoins des véhicules électriques qui se rechargent en se branchant sur une prise électrique.

Selon le Conseil, la demande d’électricité aux Etats-Unis augmentera de 29% d’ici 2030, mais bien davantage si les véhicules électriques deviennent populaires. Comme la part des énergies renouvelables ne dépassera pas 20% en 2030, selon ce rapport, il faudra aussi bâtir de nombreuses centrales classiques, à charbon, au gaz et nucléaires.