ExxonMobil investit dans … les batteries des voitures électriques

Print Friendly, PDF & Email

Signe des temps, le géant pétrolier américain a décidé d’investir massivement pour produire à grande échelle des films séparateurs ultra-minces pour batteries au lithium, un composant essentiel de ces batteries destinées notamment aux véhicules électriques.

Sa filiale japonaise TonenGeneral Sekiyu vient d’inaugurer une nouvelle usine en Corée du Sud, à Gumi, avec un investissement qui, selon la presse , atteint 325 millions de dollars. La production doit démarrer l’an prochain à une cadence de 30 millions de m2 de film par an.

Les films microporeux de la filiale d’ExxonMobil présentent, par leurs résistance à la chaleur, une avancée importante pour rendre les batteries lithium-ion plus petites, plus fiables et plus durables, selon le groupe américain. Présentés pour la première fois fin 2007, ils permettraient en particulier de diminuer les risques d’explosion.

La demande de batterie lithium-ion est en train de s’envoler, et les nombreux fabricants sud-coréens de batteries, dont le groupe LG Chem, doivent importer tous leurs films séparateurs du Japon, pays qui en a vendu à la Corée du Sud pour l’équivalent de 76 millions de dollars en 2006.

La nouvelle usine de TonenGeneral a d’ailleurs conclu un accord pour vendre ses séparateurs notamment à LG Chem, qui a un accord de fourniture exclusive de batteries au constructeur sud-coréen  Hyundai pour son premier modèle hybride, la Sonata Sedan, qui doit sortir en 2010. LG Chem est aussi l’un des fournisseurs de batteries de la Chevrolet Volt de General Motors.