Les bus à hydrogène cherchent toujours leur compétitivité

Print Friendly, PDF & Email
Un bus à hydrogène
(c) IDF Mobilités

La Centrale d’achat du transport public (CAPT), association créée en 2011 par des élus locaux et des techniciens des collectivités territoriales, a mis à jour son étude sur les différentes options pour la motorisation des autobus (disponible en fin d’article). Elle compare les coûts de chaque technologie par rapport à celui des bus au diesel les plus modernes, ceux de la catégorie Euro VI, en se basant sur les prix de l’énergie de novembre 2022. 

1,3 M€ pour un bus à hydrogène

L’étude prend en considération le coût d’achat des véhicules – un bus de 12 mètres pris comme référence -, ainsi que celui de la production de l’énergie dont ils ont besoin et les dépenses de maintenance. Parmi les technologies étudiées figure l’hydrogène qui apparaît toujours comme la plus chère. En se ...

Article précédentL’agenda de la transition énergétique
Article suivantGranulés de bois : Woodtechno lève 1 M€ auprès de Demeter