2021, grand cru pour les EnR malgré des vents contraires [AIE]

Print Friendly, PDF & Email
©AIE

Malgré des vents contraires, Fatih Birol s’est montré plutôt enthousiaste en présentant le rapport 2021 de l’Agence internationale de l’énergie sur les renouvelables ce mercredi. Le directeur exécutif de l’AIE prévoit un cru exceptionnel pour les EnR. Elles devraient voir leur capacité augmenter de 290 GW d’ici la fin de l’année. Un bond de 3% plus grand (et 17% pour le solaire) que celui enregistré en 2020, année déjà fructueuse. Une solide moitié de cette capacité nouvelle est attribuable au photovoltaïque, suivi comme à son habitude de l’éolien.

Les sources de production pilotables que sont l’hydroélectricité, la biomasse, la géothermie et le solaire à concentration ne constituent quant à elles que 11% des ajouts de puissance. Contrairement à ses estimations mondiales, l’AIE a révisé à la baisse ses projections pour la France suite à la sous-souscription ...

  

Article précédentCEE : « peu d’anomalies » entre les délégataires et le secteur du bâtiment
Article suivantComment ACT Commodities compte se renforcer dans les CEE