Saint-Brieuc : une nouvelle plainte, Ailes Marines serein

Print Friendly, PDF & Email
(c) Préfecture maritime & Commandement en chef Atlantique

Le tir de barrage contre le parc éolien marin de Saint-Brieuc ne mollit pas. Dernière salve en date, cette saisine fin août du Parquet national financier par le Comité des pêches des Côtes-d’Armor, par l’intermédiaire du cabinet d’avocat Bourdon & associés. Motif : « recel de favoritisme », ce qui en clair correspond à une attribution problématique du projet au promoteur Ailes Marines par l’État en avril 2012.

Défaut de procédure

La sélection à l’époque du lauréat serait contestable, selon les pêcheurs et leurs avocats, car « l’exécutif avait pris en compte des conditions qui n’avaient pas été incluses dans le cahier des charges, pour favoriser Ailes Marines plutôt que la société concurrente' », écrivent-ils dans un communiqué.

Cette plainte revient à remonter à la genèse du projet mais s’appuie sur une décision ...

Article précédentL’agenda de la transition énergétique
Article suivantCEE : le cadre de la 5ème période bientôt « entièrement posé »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here