Stockage thermique : Stolect en service en 2022

Print Friendly, PDF & Email
(@Stolect)

Stolect change d’échelle. Testé sur 50 kW il y a quelques années, ce stockage thermique d’électricité passe à 1 MW/5 MWh, installé l’année prochaine sur un site de la SNCF à Rennes, annonce Jean-François Le Romancer, cofondateur avec deux associés en 2019 de la société désormais dédiée au projet.

Le système est composé de deux enceintes isolées thermiquement et remplies de matériaux réfractaires (par exemple des briques) reliées par des turbomachines. Lesquelles transforment l’électricité en chaleur. En phase de déstockage, les briques cèdent leur énergie à l’air qui circule et dont l’énergie est alors extraite par une turbine.

200€/MWh dès les premières unités

Le projet est désormais en phase « ingénierie de détail » et entrera en fabrication ...

Article précédentL’agenda de la transition énergétique
Article suivantNouveau record mondial du solaire en Arabie Saoudite, EDF lauréat