Tarifs solaires pré-2011 : « les actifs ne valent plus rien » [RGreen Invest]

Print Friendly, PDF & Email

Confirmée par le Conseil constitutionnel, la renégociation par l’Etat des contrats d’achat de quelque 800 centrales solaires de plus de 250 kW bénéficiant des tarifs 2006-2010 n’en finit pas d’agiter la filière photovoltaïque française. En témoignent les provisions que compte passer la société de gestion RGreen Invest dès ce semestre : « en tant qu’investisseur en equity, nous considérons que les actifs concernés, surtout lorsqu’ils ont été rachetés et refinancés, valent désormais zéro », assène son fondateur Nicolas Rochon, lors d’un webinaire organisée aujourd’hui par GreenUnivers*.

Effets d’aubaine comparables dans l’éolien terrestre

Un raisonnement basé sur le fait qu’une contraction de 30% du tarif d’achat de ces centrales, hypothèse retenue notamment par la banque Unifergie-Crédit agricole, ne dégagerait plus les revenus suffisants pour honorer les actuels remboursements d’emprunt. Nicolas Rochon en tire d’autres conséquences. « Nous n’examinerons plus ...