Recharge rapide : 100 M€ pour quoi et pour qui ?

Print Friendly, PDF & Email
(@Ionity)

Les 100 M€ que le plan de relance gouvernemental prévoit d’injecter dans le réseau de bornes de recharge électrique sur autoroutes et sur routes nationales sont salués comme une excellente décision par les opérateurs spécialisés. « Cette somme est à l’échelle des besoins globaux, que l’on peut évaluer à 250 M€ », estime Julien Touati, membre du comité exécutif et directeur du développement de Meridiam, propriétaire du réseau européen de 16 000 points de charge Allego.

Vers les zones blanches

Cette enveloppe pourrait permettre d’installer plus de 200 stations dotées de points de 150 kW de puissance. Aujourd’hui, selon les chiffres de l’association Avere, quelque 60 stations de recharge rapide (50 kW) ou à haute puissance (de 150 à 350 kW) sont installées sur les autoroutes françaises. Précision importante, les 100 M€ visent aussi les nationales et notamment les 2×2 voies, entretenues par l’État. Lequel réfléchit en ce moment au cahier des charges et notamment à la répartition des futurs équipements. Les opérateurs privés souhaiteraient pour leur part que l’investissement public se fasse surtout dans les « zones blanches », les territoires encore difficiles à franchir pour les véhicules électriques. 

Des projets trop lourdement subventionnés ?

La question est aussi de savoir qui va bénéficier des fonds, quel ...