Les EnR thermiques ont besoin d’un tarif d’achat, selon Kyotherm

Print Friendly, PDF & Email
© Kyotherm

Pour les investisseurs et développeurs français indépendants de projets de chaleur renouvelable, il vaut mieux être d’humeur vagabonde en ce moment. Ce n’est pas dans l’Hexagone que les affaires se font mais en Grande-Bretagne, en Allemagne, aux Pays-Bas voire sur d’autres continents. Telle est en tout cas l’expérience de Kyotherm. Cet investisseur-producteur a pu boucler 45 MW de nouveaux projets pendant les 12 derniers mois, c’est-à-dire la moitié des 90 MW qu’il a réalisés depuis sa création en 2011, sur un scope de projets de moins de 50 M€. Parmi les récents, une future centrale de géothermie de 20 MW près de Leeds en Angleterre pour un acheteur industriel et 9 MW issus de la biomasse, toujours Outre-Manche.

Le piège

Cette accélération est trouvée en presque totalité hors de France et ce n’est pas un hasard. « Le gaz cote 14€/MWh sur le marché à terme. Les ...