CEE : une Convention citoyenne ambitieuse, une 4e période problématique

Print Friendly, PDF & Email

Il y a comme un effet de contraste entre la proposition de la Convention citoyenne de rendre obligatoire à terme la rénovation énergétique des logements, en commençant par les plus énergivores, et la situation post confinement du marché des certificats d’économies d’énergie (CEE), que les 150 citoyens souhaitent pourtant voir quadrupler d’ici 2030. Les volumes de CEE délivrés en mai ne sont pas encore connus mais ceux d’avril ressortaient à 41 TWh cumac (économies d’énergies cumulées et actualisées), soit une fois de plus en dessous du niveau mensuel nécessaire à l’atteinte de l’obligation de la quatrième période, de 47 TWh.

« Nous avons retrouvé le rythme de février »

Surtout, sur le marché des particuliers et même si l’obligation diminue, le trou d’air dans les volumes risque d’être brutal. Primes Energie, l’un des principaux opérateurs auprès des ménages, a remis autour de 1 TWh au PNCEE* en avril et mai respectivement, contre ...