La CRE veut revoir de fond en comble l’appel d’offres solaire innovant

Print Friendly, PDF & Email
(c) Sun’R

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) se montre pour le moins dubitative sur l’intérêt de l’appel d’offres solaire innovant dans sa forme actuelle. Dans sa délibération sur la deuxième session dont les résultats ont été publiés début avril, le régulateur a émis plusieurs recommandations visant à modifier en profondeur le cahier des charges de la troisième et dernière tranche.

Réduire les innovations éligibles

D’une manière générale, la CRE n’est pas favorable au système d’appel d’offres en matière d’innovation. Elle considère en effet que si le mécanisme est plutôt vertueux pour les installations standardisées et industriellement matures, les projets innovants devraient en revanche faire l’objet d’une étude au cas par cas « comme elle le fait par exemple pour les projets qui lui sont soumis dans les zones non-interconnectées ou comme le fait l’Ademe dans le cadre des appels à manifestation d’intérêt ou appels à projets ». Ceci étant dit, et sachant que ...