Eolien flottant : pourquoi les projets pilotes repartent à Bruxelles [Enquête]

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Asltom/DCNS)

Les quatre projets pilotes de fermes éoliennes flottantes, attribués en 2016, sont encore en cours de développement. Leur mise en service, initialement prévue cette année, aura lieu dans le meilleur des cas en 2022. Un retard qui s’explique, pour trois d’entre eux, par un défaut de fournisseur. Seul EDF (Provence Grand Large, dont le fournisseur est Siemens-Gamesa) a été épargné, mais son projet fait l’objet d’un recours. Les parcs de Gruissan Eolmed et Golfe du Lion ont ainsi pâti de la faillite de l’allemand Senvion, tandis que celui de Groix Belle-île a fait les frais du défaut volontaire de General Electric, qui n’a pas souhaité honorer sa commande. Les trois porteurs de projets ont donc dû choisir un nouveau turbinier, en l’espèce MHI Vestas. Un imprévu dont les conséquences ne sont pas anodines puisque, ces projets doivent à nouveau obtenir le feu vert des autorités françaises et européennes. La procédure est en cours.

Moins de turbines, plus de puissance

Le changement de fournisseur s’est traduit par ...