Energiency collecte 4,6 M€, s’intéresse à l’effacement

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Energiency)

Une nouvelle et forte marque d’intérêt pour Energiency, cette start-up spécialiste de la donnée appliquée à l’efficacité énergétique dans l’industrie. Après une première augmentation de capital de 2,7 M€ en 2017, elle lève 4,5 M€ auprès de l’énergéticien luxembourgeois Encevo, leader du tour accompagné par les fonds d’investissement ISAI, Go Capital, West Web Valley, InnoEnergy et 50 Partners, présents pour leur part depuis trois ans. Les fondateurs et en particulier Arnaud Legrand, CEO, restent « maîtres de leur destin », pour reprendre l’expression de celui-ci.

Partenariat industriel avec Encevo

Les nouveaux moyens sont fléchés vers l’Allemagne, où la jeune entreprise fondée à Rennes en 2013 va installer son premier bureau hors de l’Hexagone. L’idée est de se rapprocher ...

des bassins industriels germaniques, en particulier ceux de l’automobile et de l’acier, et de rayonner vers les pays limitrophes. C’est aussi le sens de l’arrivée d’Encevo comme actionnaire de référence. Encevo détient le gestionnaire de réseau luxembourgeois Creos et le fournisseur d’énergie BtoB Enovos, présent aussi en Allemagne, en France et en Belgique. Comme l’explique Arnaud Legrand, le partenariat avec Encevo, qui compte plusieurs centaines de clients Outre-Rhin, va aider Energiency à y grandir.

Plus d’intelligence dans l’effacement

En parallèle, la nouvelle collecte de fonds va servir à développer une offre sur la flexibilité énergétique : « l’intelligence artificielle affine les prévisions de consommation. Cela se monétise auprès des industriels et des fournisseurs d’énergie, pour préciser leurs modèles de flexibilité, mieux valoriser l’effacement diffus par exemple », explique le dirigeant, qui ne veut pas pour autant devenir opérateur d’effacement.

Pour rappel, Energiency mobilise l’intelligence artificielle pour analyser en temps réel les données industrielles disponibles dans les usines, de manière à détecter et qualifier des gisements d’économies d’énergie et de CO2. Il promet des retours sur investissement inférieurs à un an et a conquis de grands clients comme ArcelorMittal. L’entreprise est aussi implantée dans la chimie (Solvay…), le papier, l’agroalimentaire, etc.

Employeur d’une vingtaine de salariés, Energiency compte doubler ses effectifs dans les mois qui viennent et vise la rentabilité dans deux ans. Le chiffre d’affaires 2019 n’est pas rendu public. On saura simplement qu’une croissance à trois chiffres est prévue cette année.