Voltalia signe un CPPA de 25 ans avec le Crédit Mutuel

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Générale du Solaire)

Voltalia a signé un partenariat stratégique avec le Crédit Mutuel Alliance Fédérale pour lui fournir de l’électricité d’origine renouvelable et des services de performance énergétique. Cet accord se traduit concrètement par la signature d’un premier corporate power purchase agreement (CPPA) sur une centrale solaire greenfield de 10 MWc.

Production de 15 GWh/an

Voltalia ne donne que peu de détail sur ce CPPA. Seule précision, il est de très long terme : 25 ans. Le tarif au MWh n’est pas indiqué mais ne serait « pas décorrélé des prix de marché », selon un porte-parole du groupe qui ...

n’a pas pu préciser s’il était indexé sur l’inflation. La future centrale solaire se trouvera « dans le sud de la France » et la date de sa mise en service n’est pas encore décidée, pas plus que le nom de l’agrégateur en charge de ce CPPA. La production estimée par la future centrale est estimée à 15 GWh/an, soit 5% de la consommation électrique du bancassureur.

Il s’agit du troisième CPPA signé par Voltalia en France après celui conclu avec la SNCF sur 143 MWc en juin, et celui avec Boulanger sur une centrale solaire de 5 MWc en mai dernier. Ces trois contrats ont comme point commun de concerner des actifs à construire, ce qui permet à Voltalia de présenter le Crédit Mutuel comme première banque à s’engager sur un contrat long-terme d’achat direct d’électricité renouvelable en greenfield. En effet, la Société Générale a récemment signé un CPPA avec Eurowatt et Agregio mais sur un parc éolien en sortie d’obligation d’achat.

-30% de GES d’ici 2023

« Ce partenariat est global et stratégique. Il s’inscrit dans l’objectif que s’est fixé le Crédit Mutuel Alliance Fédérale de réduire son empreinte carbone de 30% d’ici 2023 », explique un porte-parole de Voltalia. L’entreprise compte bien positionner sa filiale Helexia, dont l’acquisition a été finalisée cet été, pour proposer au groupe financier des solutions d’autoconsommation (le Crédit Mutuel compte 4 455 points de vente en France et en Europe), ainsi que des services de gestion de l’énergie. La signature d’autres CPPA n’est évidemment pas exclue.