« Maprimerénov » confirmée, reste à convaincre les principaux concernés

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Isover)

Fausse alerte pour la réforme gouvernementale du Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), autorisée par la loi de Finances pour 2020 adoptée le 19 décembre. Saisi le lendemain par les députés Les Républicains, le Conseil constitutionnel a rapidement validé la transmutation de cette ristourne fiscale pour la rénovation énergétique des logements et pour tout le monde en nouvelle subvention post travaux pour les personnes à faibles ressources, sous l’appellation « maprimerénov ».

Le reproche des parlementaires mécontents visait l’exclusion mouvementée mais actée de 20% des ménages les plus aisés (les 9 et 10e déciles, historiquement les principaux pourvoyeurs de travaux) et le maintien seulement temporaire pour 2020 du crédit d’impôt ancienne formule pour les classes moyennes, soit les 5e à 8e déciles. Avec deux principaux ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.