Pourquoi Infravia Capital Partners arrive dans l’éolien terrestre

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : GE)

Les pays européens riches en vent ou en soleil intéressent de plus en plus les investisseurs, en particulier les fonds orientés vers le financement des infrastructures. Témoin cette grosse opération menée tambour battant cet été par le quatrième fonds d’Infravia Capital Partners, pour un projet éolien prêt à construire dans le nord de la Suède, sur pas moins de 175 MW à mettre en service en 2020. Le projet a été développé par GE Renewable Energy, épaulé par deux développeurs scandinaves, Windparken et WindSpace. « Le montage était un peu compliqué, GE souhaitait trouver un interlocuteur aguerri », indique Vincent Levita, président d’Infravia.

CPPA solide

Encore absent de l’éolien, considéré comme trop cher et trop long en France, Infravia a sauté le pas et ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.