Où en est EDF Renouvelables ? Entretien avec Bruno Bensasson

Print Friendly, PDF & Email
Bruno Bensasson (crédit : EDF Renouvelables)

Interview exclusive du directeur exécutif du groupe EDF en charge du pôle Energies renouvelables et président directeur général d’EDF Renouvelables –

Changement inattendu de turbinier éolien marin pour EDF, qui remplace GE par Siemens Gamesa, pour pouvoir respecter les exigences des projets français attribués en 2012. C’est la première décision majeure de Bruno Bensasson, depuis qu‘il a pris ses fonction il y a exactement un an. Il explique cette décision lors d’une interview accordée à GreenUnivers, la première depuis sa nomination. L’occasion de faire le point sur la stratégie par filière et par zone géographique. En commençant par la France, où EDF se mobilise pour faire un retour en force dans l’énergie solaire.

GreenUnivers : EDF Renouvelables vient de finaliser l’acquisition du développeur solaire Luxel mais n’a pas pu acquérir Valeco, spécialiste de l’éolien. D’autres opérations sont-elles en cours ?

Bruno Bensasson : La Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) annoncée par le gouvernement français fixe pour le pays des objectifs très ambitieux dans l’éolien et le solaire pour les années à venir. EDF Renouvelables y contribuera significativement, notamment grâce au Plan solaire du groupe qui vise 30% de part de marché dans l’hexagone d’ici 2035. A l’échelle mondiale, nous nous sommes également fixés des ambitions importantes à travers la stratégie CAP 2030, qui prévoit de doubler les capacités renouvelables du groupe entre 2015 et 2030. Pour répondre à ces forts enjeux de développement, ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.