Effy n’hésite pas à pointer les faiblesses des CEE

Print Friendly, PDF & Email

Le groupe Effy, spécialiste des économies d’énergie via les financements sous CEE (certificats d’économies d’énergie), récemment recentré sur le marché des particuliers, vient de faire plusieurs propositions au gouvernement, dans le cadre du Grand débat. Elles sont destinées à améliorer le dispositif des CEE, objet de critiques proportionnelles à sa montée en puissance depuis sa création en 2006. En particulier depuis 2017, année où les objectifs de la 4e période ont été confirmés, où le prix des CEE a recommencé à flamber, où Tracfin a révélé les fraudes et où des parlementaires se sont inquiétés de l’efficacité des travaux, au vu de leur coût pour les énergéticiens.

Impliquer le Médiateur

Pour Effy et comme le formule Audrey Zermati, directrice de la stratégie, “le sujet le plus préoccupant est à nos yeux ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.